Intervenants : Thomas Mollanger

Thomas Mollanger, thèse de doctorat « Construction de l’image de marque de la société Hennessy (1765-1971). Etude historique de la communication et du marketing de la société »

 

Parcours

Né le 19 juin 1988.

Titulaire d’un Master 2 Recherche Histoire Moderne et Contemporaine de la Méditerranée (Université Nice Sophia Antipolis / Université de Szeged, Hongrie), 2011.

Diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, 2012.

Impliqué dans des projets de start’up.

Thèse de doctorat entamée en décembre 2011 en cours de préparation à l’université de Nice (transfert à Bordeaux IV) sous la direction de Monsieur Hubert Bonin : « Construction de l’image de marque de la société Hennessy (1765-1971). Etude historique de la communication et du marketing de la société ».

 

Abstract

Avec l’avènement d’un marketing de type « relationnel », le consommateur n’achète plus seulement un produit pour satisfaire un besoin ou un plaisir, il achète du sens, de la valeur, une histoire. L’enjeu pour les marques est de créer une relation durable avec leurs clients. La différenciation et l’authenticité sont devenues des valeurs essentielles sur un marché de plus en plus saturé et contraint. Le recours à l’histoire est une carte à jouer pour les départements communication et marketing. La tendance actuelle back to the roots le prouve. A l’heure du consommer français et de la traçabilité des produits, quel plus bel atout que celui de la mémoire ? Notre intervention soutiendra la thèse, en abordant notamment le cas des spiritueux, que les marques sont la mémoire en action de l’entreprise. Plus que de raconter des fables, les marques nous narrent leur histoire. L’entreprise n’a pas seulement besoin d’une mémoire pour commémorer, renforcer son management ou se célébrer, elle en a aussi besoin pour répondre aux besoins des consommateurs et, in fine, pour vendre et exister.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *