Interview de Michel Szempruch

Les mutations du monde du travail : expérience de recueil de témoignages vivants de personnes en activité dans des entreprises dans le Rhône et l’Isère. Par Michel Szempruch de l’association Repérage (Grenoble)

 

Comment réussissez vous à recueillir les témoignages des différents acteurs ?

Nous présentons dans un premier temps notre projet qui tourne autour des changements dans le monde du travail et particulièrement le rapport des uns et des autres à la crise. Concernant les salariés, nous passons soit par des réseaux classiques comme les syndicats ou les comités d’entreprise soit par des réseaux professionnels ou amicaux. Pour ceux qui est des entreprises, c’est plus compliqué. Nous contactons directement par voie hiérarchique mais les résultats n’ont pas été brillants. Nous avons donc utilisé d’autres moyens ; par exemple à Villeurbanne, nous sommes passés par le service économique de la ville et le Gevil (Groupement des Entreprises de Villeurbanne) qui ont fait l’intermédiaire.

 

Michel Szempruch, association Repérage

 

Quels sont les partenaires pour mettre en place ce type de projet ?

Nous sommes une association qui travaille depuis des années avec le réseau des musées de l’Isère. L’association Repérage travaille soit comme prestataire soit comme partenaire de structures patrimoniales (mairies, des musées) et d’un autre côté nous avons de l’expérience sur le domaine du travail, donc ça été facile au moins en Isère. Puis on a élargi le projet avec d’autres partenaires par exemple en répondant à l’appel à projets Mémoires du XXe siècle en région Rhône-Alpes (DRAC et région Rhône-Alpes). Nous avons aussi des affinités avec les syndicats, les comités d’entreprise que nous avons associés au projet. Ils sont très intéressés d´être co-acteurs de projets culturels. Enfin, nous avons contactés des collectivités.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *